Logo Université Laval Logo Université Laval

Développer un cours en formation hybride

Partager :

Qu’est-ce que la formation hybride?

L’Université Laval définit la formation hybride comme étant un: « Système de formation qui comprend, en proportion variable, des activités de formation offertes en présence physique des étudiants et de l’enseignant ainsi que des activités de formation à distance, synchrones ou asynchrones » (Politique de la Formation à distance, article 2.5).

Un cours hybride tend à s’éloigner d’un modèle traditionnel où les étudiants sont rassemblés chaque semaine dans une même salle de cours pour une période de 3 heures pendant toute la durée d’une session. Un cours hybride vise plutôt à offrir, aux étudiants et aux enseignants, une plus grande flexibilité en ce qui a trait aux lieux, aux moments et aux différentes modalités d’enseignement et d’apprentissage. Dans un cours hybride, le temps passé en salle de cours est réduit, mais jamais entièrement éliminé. Son organisation comprend minimalement un certain nombre d’activités et de séances à distance. De manière générale, la plupart des chercheurs et des universités considèrent qu’un cours hybride comporte entre 20 % et 80 % des séances de cours offertes dans un mode à distance. Pour un cours de trois crédits s’échelonnant sur 15 semaines, ce ratio représente entre 3 et 12 séances offertes en ligne.


Chaque cours hybride est unique et différent. Selon les objectifs d’apprentissage poursuivis, la nature des contenus présentés, les préférences de l’enseignant ou les caractéristiques du groupe d’étudiants, chaque cours adoptera un design pédagogique distinct.

La formation hybride en enseignement des langues

Repenser le design pédagogique du cours

Le développement d’un cours hybride est un exercice visant à repenser fondamentalement le design pédagogique afin d’optimiser l’expérience d’apprentissage. Ce processus requiert de la part de l’enseignant le recours à une démarche délibérée visant à réviser la structure, les activités pédagogiques et la répartition des heures en présence et en ligne. Plusieurs questions émergent alors en lien avec l’organisation du cours telles que:

  • Comment le temps en salle de cours est-il utilisé actuellement?
  • Quels sont les éléments de contenus qui se prêtent à un apprentissage autonome?
  • Comment les activités planifiées en ligne seront-elles complémentaires aux périodes de présence en classe?
  • Comment s'assurer que la présence en salle de cours crée de la valeur pour les étudiants qui se déplacent?
  • Comment assurer l’encadrement des étudiants et le maintien de la relation?
  • Comment structurer son site web de cours pour appuyer efficacement l’apprentissage des étudiants?
  • Est-ce que les évaluations prévues seront également sujettes à une hybridation?


Si l’atteinte des objectifs d’apprentissage demeure toujours la priorité, la multiplicité des combinaisons possibles en mode hybride appelle à une planification pédagogique réfléchie et systémique. Concevoir un cours hybride ne correspond pas à l’idée réductrice de simplement créer un site Web, d’y déposer les présentations en classe et de demander aux étudiants de les consulter.

La formation hybride en enseignement des sciences

Repenser son cours en mode hybride demande de la volonté et du temps. L’effort requis par l’enseignant ne doit pas être sous-estimé au risque de créer un système de formation déficient. L’hybridation d’un cours est un processus itératif marqué par des réajustements continus. Il importe ainsi de cheminer étape par étape et de ne pas rechercher la perfection dès la première prestation du cours.

Aller plus loin

Participer à une formation

Autres ressources pédagogiques qui pourraient vous intéresser...